Migraine ou maux de tête : des mesures à prendre

 

Pour de nombreuses raisons, dont nous ne connaissons pas forcément l'origine, nous pouvons être victimes de maux de tête. Parfois, ceux qui souffrent de maux de tête font allusion à la migraine. Pourtant, bien qu'ils se manifestent tous deux de la même manière, la migraine et le mal de tête sont des maux complètement différents.

migraine_femme

Qu'est-ce qu'une migraine ?

 La migraine se définit comme étant un mal de tête dont l'intensité peut varier. Dans ce cas, le mal de tête, également appelé céphalée, est récurent, pulsatile, et dans certains cas unilatéral. Les cas ne sont pas rares pour lesquels les migraines s'accompagnent de signes digestifs ou neurologiques variés. Lorsqu'elle est maladive, la migraine se manifeste par la répétition des crises. La maladie migraineuse peut altérer la qualité de vie des personnes qui en souffrent. Ses effets peuvent se faire ressentir tant sur leurs activités professionnelles que sur leurs relations affectives.

 

Chez les personnes qui en sont atteintes, de nombreux facteurs sont connus comme étant à l'origine de la migraine. Les facteurs suivants sont parmi les plus connus :

  • Le changement de rythme de vie, car il implique le stress, la contrariété, la relaxation soudaine, un excès ou un manque de sommeil. Sont également inclus, les repas trop copieux ou au contraire le fait de sauter un repas.
  • La consommation de certains aliments ou excitants. Sont compris dans cette catégorie, le chocolat, la charcuterie, le tabac, le café et bien entendu l'alcool.
  • Les facteurs sensoriels tels que le bruit, certaines odeurs ou encore des lumières clignotantes.
  • Les facteurs hormonaux qui concernent essentiellement les femmes, il s'agit de la diminution brutale de certaines sécrétions hormonales au cours du cycle menstruel. Lorsque la migraine accompagne les menstruations, elle est dite migraine cataméniale.
  • Les conditions météorologiques comme une chute brutale de la pression atmosphérique, signe avant-coureur d'un temps pluvieux.

 

Mal de tête ou migraine : quelles différences ?

 

Le mal de tête, également connu sous le nom de céphalée, est par définition la douleur, quelle qu'elle soit, qu'un individu ressent au niveau de sa boîte crânienne. Selon les statistiques, les maux de tête sont très fréquents et constituent un des principaux motifs de consultation médicale. La migraine par contre, se définit comme étant une autre forme de céphalée. Elle apparaît souvent par crises dont la durée varie entre quelques heures et quelques jours. La fréquence des crises dépend de chaque individu et peut aller jusqu'à plusieurs crises par semaine. Dans certains cas, elle peut être inférieure à une crise par an.mal_tete_homme

 

L'une des principales différences entre la migraine et le mal de tête se situe au niveau des symptômes. En effet, chaque crise de migraine s'accompagne d'un ou plusieurs symptômes, qui sont :

  • La douleur, qu'elle soit modérée ou sévère, se manifeste de manière pulsatile. Celle-ci n'est ressentie que d'un seul côté de la tête, soit au niveau d'une tempe, soit au-dessus d'un œil. Ne se manifestant pas de manière constante, le côté atteint peut varier d'une crise à l'autre. Dans certains cas, il peut arriver que la douleur se manifeste des deux côtés ou encore à l'arrière du crâne, et éventuellement de façon diffuse. La douleur ressentie évolue progressivement pour atteindre son point culminant au bout de 2 à 4 heures. Parfois, il peut arriver qu'une personne puisse se réveiller la nuit avec une migraine.
  • Les symptômes digestifs qui se manifestent par des nausées ou des vomissements. Il peut même arriver que le visage du sujet migraineux devienne pâle.
  • Les signes sensoriels qui se manifestent par une sensibilité accrue aux bruits ou à la lumière pendant la survenance des crises.

 

Une crise de migraine peut s'accompagner de signes neurologiques avant-coureurs. Dans ce cas, il s'agit de crises migraineuses « avec aura ». Ces symptômes se manifestent en quelques minutes et peuvent durer entre 30 minutes et 1 heure. Dans ce cas, une fois que la migraine apparaît tardivement, l'aura de migraine disparaît totalement.

 

Lorsque les auras font leur apparition sur un côté de la tête, la migraine sera ressentie dans le côté opposé. L'apparition de ces auras peut varier d'un individu à l'autre, mais les signes précurseurs restent toujours les mêmes, à savoir :

  • Des troubles visuels, qui sont les symptômes les plus fréquents. Ils se manifestent par des points lumineux, des taches colorées, une perception déformée des objets, une vision floue, mais aussi par une perte partielle du champ de vision. Ces troubles sont communément appelés « migraine ophtalmique »
  • Des troubles sensitifs qui se manifestent par des picotements des doigts ou des lèvres.
  • Des problèmes de langage qui s'expriment par une difficulté à trouver le mot juste, ou encore une sensation de manque de mot.
  • Des troubles de l'équilibre ou des vertiges.

 

Lorsqu'elle se manifeste sans aura, la migraine,bien que moins impressionnante est plus grave que la migraine avec aura. Par ailleurs, la première est trois fois moins fréquente que la seconde.

 

Quelles sont les causes de la migraine ?

 

Qu'elles se manifestent avec ou sans aura, les migraines sont dues à 3 principales causes, qui sont : l'hérédité, la cause hormonale et la cause psychologique.

 

L'apparition d'une migraine est souvent liée à des facteurs génétiques et environnementaux. Lorsqu'elles sont liées à des facteurs héréditaires, les migraines avec aura sont plus fréquentes que les migraines sans aura. Si plusieurs membres d'une même famille sont sujets à la migraine, celle-ci est considérée comme étant héréditaire. Du point de vue des scientifiques, l'origine de la migraine héréditaire repose sur plusieurs gènes. C'est pourquoi les cas ne se manifestent pas à chaque génération.

 

Dans les faits, la migraine n'est pas considérée comme une maladie d'origine hormonale. En effet, les femmes migraineuses ne présentent aucun signe de troubles hormonaux. Cependant, les crises de migraines peuvent faire suite à des réactions hormonales. En d'autres termes, les migraines sont influencées par les variations des taux hormonaux. La migraine a d'ailleurs une fréquence plus élevée chez la femme que chez l'homme, car les événements hormonaux ont une influence non négligeable sur l'apparition de la migraine. Pour 10 à 15 % des femmes, la migraine débute à la puberté. La puberté influe de manière significative sur la migraine sans aura en comparaison avec la migraine avec aura. Les crises de migraines s'estompent, pour parfois disparaître au cours d'une grossesse. De plus, ces crises tendent à s'aggraver au cours de la période qui précède la ménopause pour diminuer, voire disparaitre complètement à l'arrivée de cette période. Plus particulièrement pour les migraines sans aura, il existe un lien direct entre la période menstruelle et l'apparition des migraines. D'ailleurs, les cas sont nombreux où la migraine fait son apparition uniquement pendant cette phase menstruelle. Il s'agit dans ce cas d'une migraine cataméniale. Les migraines cataméniales apparaissent dans les 2 à 3 jours qui précèdent les règles, et dureront jusqu'à 3 à 4 jours après. Elles sont donc particulièrement longues, intenses et arrivent à résister aux traitements antimigraineux.

 

Pour ce qui est des causes psychologiques, elles sont surtout dues au stress ou à l'anxiété. Outre les causes héréditaires et hormonales, les personnes migraineuses ont une forte réactivité au stress. Les migraines et le stress sont même parfois considérés comme des éléments interdépendants. En effet, si le stress est considéré comme un facteur déclenchant de la migraine, cette dernière, lorsqu'elle apparaît trop fréquemment peut devenir un facteur de stress. Dans ce même ordre d'idées, l'anxiété et la dépression sont également reconnues comme ayant un lien avec la migraine. Ainsi, un patient migraineux est réputé comme étant plus vulnérable aux troubles anxieux et dépressifs, dans la mesure où la présence de ces troubles favorise l'apparition des crises.

 

Comment réagir face à une migraine ?

 

Diagnostiquer la présence d'une migraine ne peut-être fait que par votre médecin traitant. Afin de guérir efficacement une migraine, il est recommandé d'éviter les facteurs qui favorisent son apparition. Au moment de l'apparition de crises, votre médecin peut vous prescrire des anti-inflammatoires ou encore des antalgiques.

 

Pour que votre médecin traitant puisse mettre en place un traitement efficace contre la migraine, vous pouvez noter l'apparition de vos crises dans un carnet, en y mentionnant :

  • La date.
  • La durée de l'épisode.
  • Les facteurs déclencheurs.
  • L'intensité de la douleur.
  • Les impacts sur votre vie quotidienne.
  • Le nom des médicaments utilisés, la posologie ainsi que leur effet sur la douleur.

 

Au cours de votre examen médical, votre médecin traitant peut également vous interroger sur le déroulement des crises ainsi que leur évolution. Il arrivera à la conclusion d'une migraine en se basant sur la présence des éléments suivants :

  • Le résultat de l'examen est normal, c'est-à-dire dire que votre médecin ne décèlera aucun autre symptôme à part ceux de la migraine.
  • Vous avez présenté au moins cinq épisodes douloureux, ou alors deux crises de migraine avec aura, entre lesquels aucune douleur particulière ne s'est manifestée.

 

Cela dit, même sans l'aide de votre médecin, il vous est possible de traiter votre migraine. Pour cela vous aurez besoin de supprimer les facteurs déclencheurs. Pensez par exemple à réaménager votre rythme de sommeil ou encore votre alimentation. Vous pouvez également envisager de suivre des séances de relaxation ou de gestion du stress.

 

En suivant les recommandations de votre médecin, vous pouvez également traiter la migraine par la prise d'antalgiques ou encore d'anti-inflammatoires. Ceux-ci devront être pris dès le début des crises. Dans la mesure où les migraines peuvent parfois s'accompagner de vomissements, la prescription d'anti-nauséeux peut également être envisagée. Si le premier traitement prescrit s'avère être inefficace, votre médecin traitant peut opter pour un traitement par triptans, qui peuvent si besoin est, être associés aux AINS.phapax-lehning

 

La pharmacie en ligne IllicoPharma dispose d'une large gamme de produits qui permet de traiter efficacement de nombreuses pathologies. Pour ce qui est des migraines, nos pharmaciens recommandent les produits suivants :

 

  • Le Phapax des laboratoires Lehning, qui est une association de composants homéopathiques. Ce produit est recommandé pour le traitement des migraines de manière homéopathique. Les gouttes doivent être gardées sous la langue, pendant 1 ou 2 minutes avant d'être avalées. Ce produit est proposé en flacon de 30 millilitres.
  • Le NurofenFlash de la marque Reckitt Benckiser qui est un médicament à base d'ibuprofène. Ce médicament permet de combattre la douleur et la fièvre. Sa formule flash lui donne une action plus rapide qu'un Nurofen classique. Ce produit est disponible en boîte de 12 comprimés pelliculés.nurofenflash
  • La Migralgine de la marque Johnson & Johnson, qui est un médicament composé de deux antalgiques. D'abord, le paracétamol, qui empêche la douleur de se transmettre. Ensuite il y a de la codéine qui permet de renforcer l'action du paracétamol grâce à son action sur la perception de la douleur par le cerveau. Disponible sans ordonnance, ce médicament est proposé en boîte de 18 gélules.
  • Le crayon antimigraine Macar fait à base de menthol pur et conditionné dans un étui en bois.
  • Le roller pour maux de tête de la marque Puressentiel, qui renferme 9 huiles essentielles ayant des bienfaits déstressants, calmants et relaxants. Grâce à ses principes actifs entièrement d'origine naturelle, ce produit permet de soulager les tensions localisées à la tête, aux épaules ainsi qu'au cou. Avec les propriétés toniques et stimulantes des huiles essentielles, ce soin apaise l'état de nervosité et de stress. Les agents qui le constituent permettent d'équilibrer le système nerveux.