Otite séreuse, otite interne ou otite externe : quelles différences ?

L'otite est le motif de consultations de 2 à 3 millions de personnes par an. Pathologie touchant la sphère Oto-rhino-laryngologique, l'otite concerne davantage les enfants que les adultes. Cette pathologie particulièrement douloureuse survient le plus souvent à la suite d'une infection virale.

Comprendre ce qu'est l'otite

L'otite est une pathologie courante de l'enfant, qui se manifeste par une infection puis une inflammation d'une ou des deux oreilles. Selon les cas, cette maladie survient isolément ou accompagne une autre maladie comme une angine ou une rhinopharyngite par exemple. Mais comment survient l'inflammation de l'oreille ? Pour comprendre le mécanisme de l'otite, il est important de noter que la région nasale postérieure et l'oreille interne sont reliées entre elles via un petit canal appelé : « trompe d'Eustache ». Ce canal a pour mission de drainer les sécrétions normales de la région auriculaire en direction de la gorge. Lorsqu'il se bouche, à l'occasion d'un rhume par exemple, les sécrétions ne sont plus évacuées. Elles stagnent et finissent par créer une infection qui constitue : l'otite moyenne aiguë. Pus et sérosités refluent alors vers le tympan qui résiste, se tend et se bombe. Il peut arriver que le tympan cède à la pression, ce qui explique l'importante douleur d'oreille ressentie.

 

D'autres formes d'otites existent également. L'otite externe par exemple, correspond à une inflammation du conduit externe de l'oreille. Elle est causée soit par un champignon, soit par une bactérie. Ces agents pathogènes proviennent par ailleurs du contact répété de ce conduit avec des objets, ou de la présence de liquide résiduel après un bain par exemple. L'otite externe se reconnaît facilement par l'écoulement de l'oreille, les démangeaisons et les douleurs qu'elle provoque. Les sensations douloureuses lorsque l'on tire sur l'oreille sont caractéristiques.

 

Consultation ORL

Il peut également arriver que l'oreille moyenne subisse une inflammation localisée et forme alors ce qui est appelé une otite séreuse. Ce type d'état est causé par la présence derrière l'oreille d'un liquide séreux de couleur jaune, qui bouche la trompe d'Eustache et noie les osselets. En plus du drainage qu'elle effectue, il est bon de noter que la trompe d'Eustache envoie également de l'air dans l'oreille, lorsqu'une personne se trouve en altitude par exemple ou pendant la déglutition. Le défaut d'aération durable de l'oreille moyenne cause l'otite séreuse. Chez l'adulte, l'otite séreuse vient généralement accompagner une infection respiratoire.


La dernière forme d'otite est l'otite interne. Il s'agit soit d'une infection soit d'une inflammation de l'oreille interne. Cette zone du système auditif se trouve profondément enfouie dans le rocher. Selon les cas, l'otite interne également appelée labyrinthite peut être d'origine virale, bactérienne ou inflammatoire. Fréquente, l'otite virale se fait surtout remarquer pendant les périodes de rhinopharyngite et d'épidémie de grippe, ou de varicelle. Plus rare, l'otite bactérienne a lieu dans les cas de contamination avec une mastoïde ou une otite moyenne. Elle peut néanmoins être également la manifestation d'une complication d'une fracture du rocher ou d'une intervention chirurgicale faite sur l'oreille moyenne. L'otite inflammatoire ou labyrinthite inflammatoire est la plus courante de toutes.

Prendre connaissance des symptômes éventuels

Les symptômes de l'otite moyenne sont caractéristiques. Il s'agit d'un ressenti de douleur vive dans l'oreille, accompagnée ou non d'une baisse de la qualité auditive ou d'une impression d'oreille bouchée. Il est par ailleurs bon de noter que l'otite moyenne est associée généralement à une montée de la température du corps, à un rhume et à un écoulement au niveau de l'oreille. Chez les enfants, certains signes digestifs peuvent être remarqués : vomissements ou diarrhée par exemple. Dans les cas d'otite externe, c'est la douleur ressentie lorsque l'oreille est tirée qui est caractéristique. Ce type d'otite se reconnaît également chez les enfants par un écoulement du nez, quelques jours souvent avant sont apparition. Douleur violente, pulsatile et battante de l'oreille touchée peuvent de ce fait se faire sentir. Elle est également accompagnée d'une sensation d'oreille bouchée et de bourdonnement.

 

Otite à répétition

Dans le cas d'une perforation du tympan, un écoulement de sang ou de pus peut être remarqué. Pleur, fièvre, difficulté à dormir, mal de gorge et maux de tête peuvent par ailleurs accompagner l'épisode infectieux causé par l'otite. Attention, les otites à répétition peuvent être à l'origine d'une baisse définitive de l'audition. Dans le cas d'une plainte de l'enfant, par rapport à une douleur de l'une ou de ses deux oreilles, la consultation immédiate d'un professionnel ORL est chaudement recommandée. Il est important de noter que même si les otites provoquent généralement de la fièvre, il n'est pas rare de voir également des manifestations d'otite, mais sans fièvre. C'est souvent le cas lorsque la pathologie est d'origine virale. Cette absence de fièvre peut pourtant causer d'importants soucis, notamment lorsque l'enfant ne peut pas encore expliquer ce qui lui arrive. Dans ce cas précis, les parents doivent particulièrement faire attention aux autres symptômes présents chez l'enfant.

 

Il pourra s'agir d'un soudain et important changement d'humeur, d'une diarrhée ou de vomissements. Même si la plupart des otites sont bénignes, consulter un professionnel de santé au moindre doute est préférable. Ceci limitera par ailleurs les risques éventuels de complications. Le diagnostic de l'otite interne ou labyrinthite se fait uniquement grâce à un examen de l'intérieur de l'oreille via un otoscope. La réalisation d'autres examens complémentaires n'est généralement pas nécessaire étant donné que l'aspect visuel du tympan ainsi que du conduit externe de l'oreille seul suffit amplement pour porter le diagnostic sur une otite moyenne aiguë ou une otite externe.

Connaître les traitements

Auri Goutte contre les otitesL'otite, comme toute autre pathologie, peut parfaitement être traitée. Dans le cas d'une otite moyenne aiguë, il est cependant bon de noter que le traitement est surtout d'ordre symptomatique. Il soulage non seulement la fièvre, mais traite également l'infection de l'oreille. Pour traiter efficacement les cas d'otites moyennes, nos pharmaciens recommandent l'utilisation de la solution auriculaire antalgique Aurigoutte, disponible sur notre e-pharmacie autorisée, en flacon de 15 ml. Associant actifs antiseptiques et anesthésiques locaux, cette solution calme non seulement les sensations de douleur, mais désinfecte également l'oreille. Avant d'utiliser la solution, il est conseillé de réchauffer légèrement le flacon en le frottant entre les 2 mains. Ceci limitera la gêne due à l'introduction dans l'oreille d'un liquide froid. L'introduction du liquide dans l'oreille doit se faire tête penchée sur un côté. La tête doit par ailleurs être maintenue dans cette position, pendant 10 min environ, après l'introduction de la solution. Chez les enfants et les nourrissons, verser 2 gouttes de la solution au niveau de l'oreille touchée, 3 fois au cours d'une journée devraient amplement suffire à calmer la douleur et arrêter l'infection. Pour les adultes, la posologie est de l'ordre de 3 utilisations quotidiennes pendant 5 jours. 4 gouttes de la solution auriculaire Aurigoutte sont à verser dans l'oreille touchée, à chaque utilisation.

 

Combinant également principes actifs à l'action anti-inflammatoire et anesthésiques locaux, la solution auriculaire Otipax est disponible en flacon compte-gouttes de 15 ml sur notre site. Cette solution dont la vente en ligne est autorisée en France élimine non seulement les agents pathogènes responsables de l'infection au niveau de l'oreille, mais aide également à calmer durablement la sensation de douleur. La solution auriculaire antalgique Otipax est un produit de la marque Biocodex. Elle s'utilise par ailleurs de la même manière que la solution Aurigoutte de la marque Merck. 

 

Les comprimés de Doliprane ou Efferalgan sont également des antalgiques efficaces dans le traitement des douleurs. Composés à partir de paracétamol, ces médicaments conviennent aussi bien à l'adulte qu'aux enfants en fonction des dosages. Selon les besoins de chaque utilisateur, notre pharmacie en ligne Illicopharma propose des gélules et comprimés de Doliprane de 500 mg à 1000 mg. Le Doliprane 1g en sachet et l'Efferalgan 1g en cachets effervescents, facilement accessibles sur notre site Illicopharma, ont l'avantage d'agir très rapidement. Le médicament antalgique est par ailleurs également disponible en suppositoires et en sirop sur notre e-pharmacie autorisée. Le sirop Doliprane en 150 mg ou en 300 mg est d'ailleurs plus facile à donner aux jeunes enfants.

 

Otoscop de QuièsSi certains symptômes apparaissent, mais que l'incertitude quant à la nature exacte de la pathologie demeure encore, il est possible d'inspecter l'intérieur de l'oreille avec le dispositif Otoscop de la marque Quiès. Ce dispositif est fourni avec 5 spéculums de tailles différentes dans la boite. Équipé d'une loupe, l'otoscope offre aux utilisateurs la possibilité d'agrandir considérablement la zone à observer. L'usage de cet instrument implique pour l'utilisateur de s'installer confortablement et de garder l'immobilité. Pour l'utiliser, il faudra choisir un spéculum adapté à la taille du conduit auditif de la personne éventuellement concernée pas les troubles. Il s'agit ensuite d'allumer l'instrument via son interrupteur avant de le placer à l'entrée du conduit auditif. Attention, l'instrument ne doit absolument pas être inséré dans le conduit de l'oreille.

Si d'autres questions ou doutes subsistent quant à l'utilisation d'un médicament ou d'un dispositif d'auscultation quelconque, il est recommandé de ne pas hésiter à demander conseil auprès de nos pharmaciens. Quel que soit le médicament choisi, il est en outre fortement conseillé de respecter les doses d'utilisations données. Dans les cas de complication ou de persistance des symptômes, un avis médical peut s'avérer nécessaire.

Savoir minimiser les risques d'otites

Des gestes et réflexes simples à appliquer au quotidien peuvent aider à prévenir l'otite. En terme d'hygiène par exemple, il est fortement déconseillé de nettoyer les oreilles avec des objets pointus ou des bâtonnets ouatés. Ceux-ci peuvent en effet provoquer la perforation du tympan. Pour limiter les risques d'otite chez les enfants, il est conseillé aux parents d'éviter de les exposer à des bruits violents. Mettre des écouteurs ou un casque audio sur leurs oreilles est par ailleurs formellement déconseillé avant l'âge de 2 ans. Pour éviter la pénétration des germes dans la trompe d'Eustache en cas de rhume, il est recommandé de se moucher les narines, une à une, avant de les nettoyer avec un sérum physiologique. Lorsque le bébé boit son biberon, il est déconseillé de l'installer en position allongée. Le liquide peut en effet stagner au niveau des conduits auditifs et provoquer la prolifération des bactéries, qui migrent par la suite vers l'oreille moyenne.

 

Lors des descentes en avion, bâiller fréquemment ou mâcher du chewing-gum peut aider à éviter les maux d'oreilles. Il est en outre à noter qu'en terme de solution contre les maux d'oreilles, la méthode de Vasalva peut également s'avérer être très efficace. Simple à faire, elle consiste à pincer son nez, fermer la bouche et expirer en forçant légèrement, dès que l'avion amorce son atterrissage. Cette méthode aide à déboucher les oreilles. Avaler sa salive tout en se bouchant le nez figure également parmi les techniques faciles à appliquer pour maintenir la bonne santé de ses oreilles pendant la descente.