Prévenir le diabète de type 2 dès le pré diabète

Plus de 20 % des personnes présentant un diabète en France ignorent qu'elles sont victimes de cette maladie pourtant redoutable. Afin de prévenir le diabète dit de type 2 et les complications qu'il peut engendrer, le dépistage au stade pré-diabète est préconisé.

Le diabète en France

Le diabète touche 4,4% de la population française en 2009.D'après les dernières données recueillies, 4,4 % de Français présentaient un diabète en 2009. Sur près de trois millions de personnes diagnostiquées diabétiques, 600 000 ignoraient qu'elles étaient touchées par cette maladie. Apparaissant à un âge de plus en plus précoce, le diabète dit de type 2 est la forme la plus fréquente de cette pathologie métabolique potentiellement grave.

 

Pourtant un dépistage précoce permettrait de prévenir le passage du pré diabète, qui permet de mesurer la tolérance au glucose, au diabète de type 2. Un dépistage précoce prévient les complications du diabète, même si aucune manifestation au stade de pré diabète ne permet de mesurer le risque de développer le diabète et des complications comme un accident vasculaire cérébral, une rétinopathie ou un infarctus.

Diagnostic et complications

Retrouvez nos appareils de mesure de glycémie sur IllicoPharmaLe dépistage du diabète se fait en mesurant le taux de glycémie à jeun. Il s'agit d'un test de tolérance au glucose, permettant de dépister les personnes diabétiques ainsi que les prédiabétiques.

 

Si la glycémie à jeun est comprise entre 1g/l et 1.26g/l, on peut parler de pré diabète. Si la glycémie est supérieure ou égale à 1,26 g/l, après deux examens successifs la personne présente un diabète.

 

Avec une glycémie de 2 g/l à toute heure de la journée, la personne se révèle également diabétique. Une hyperglycémie à jeun modérée présente un important risque de développer un diabète de type 2.

 

 

Changer de mode de vie

Pour l'heure, la prévention constitue la meilleure arme contre les complications liées à une glycémie trop élevée. Dans près de 90 % des cas, un changement de mode de vie aurait permis de prévenir le diabète de type 2.

 

Augmenter l'activité physique pour accélérer l'absorption du glucide, consommer des aliments à index glycémique bas, c'est-à-dire pauvres en sucre, et augmenter l'apport en fibre dans l'alimentation sont alors préconisés. L'embonpoint étant un facteur à risque du diabète, il est essentiel de maintenir un poids de santé pour prévenir le développement du diabète de type 2.

 

Le contrôle régulier de la glycémie s'avère également primordial à raison de deux fois par an, pour éviter de passer de l'intolérance au glucose au diabète.