La toux grasse

La toux est un moyen de défense de l’organisme lorsque les voies respiratoires sont attaquées. Elle facilite l’élimination des sécrétions bronchiques au niveau des poumons et des bronches afin de dégager les voies respiratoires et améliorer la respiration. On distingue deux types de toux : les toux grasses productives de glaires et les toux sèches non productives.

Ce qu’il faut savoir sur les toux grasses


Les quintes de toux peuvent être soulagées grâce à des siropsAu quotidien, les bronches sécrètent des glaires destinées au nettoyage des voies respiratoires. Chez une personne malade ou chez un fumeur, les mucosités s’accumulent dans les bronches et les poumons. Les quintes de toux provoquées par ce phénomène peuvent être gênantes et fatigantes notamment lorsqu’elles se produisent durant le sommeil. Afin de faciliter l’expectoration des sécrétions bronchiques, des médicaments fluidifiants ou expectorants sont utilisés.

Les traitements de la toux grasse

Le sirop Stodal est un traitement homéopathique contre la toux grasseOn utilise des fluidifiants ou des expectorants. Ils fluidifient les glaires et facilitent l’expectoration. Les sachets d’acétylcystéine, les sirops de carbocistéine sont des mucolytiques, c’est-à-dire qu’ils diminuent la viscosité du mucus et favorisent ainsi son élimination. L’ambroxol en comprimés ou en sirop stimule la sécrétion bronchique et agit sur la viscosité du mucus. Les fluidifiants doivent être pris au moment des repas car ils peuvent provoquer des troubles digestifs. Ils sont contre-indiqués en cas d’ulcère duodénal. La dernière prise se fera au repas du soir à distance de l’heure du coucher pour éviter l’accumulation des sécrétions bronchiques pendant la nuit.

 

On peut également utiliser un traitement homéopathique à base de granules d’Ipeca et de sirop Stodal des laboratoires Boiron. Les plantes en gélules (Arkopharma) ou en infusion de thym, de marrube blanc, de pin sylvestre ou d’eucalyptus peuvent être utilisées pour soulager la toux grasse.

 

Chez les enfants de moins de deux ans, les fluidifiants sont contre-indiqués. On préconisera des mesures d’hygiène telles que le lavage de nez (Sérum physiologique, Prorhinel, Actisouffre) ou encore l’aération régulière de la chambre. De plus, il faudra ne pas trop chauffer la chambre de l’enfant et également penser à surélever le matelas au niveau de la tête de l’enfant. On peut également utiliser un traitement homéopathique pour calmer la toux grasse : des granules d’Ipeca ou le sirop Stodal.