Mémoire et concentration : ce que vous devez savoir !

 

Deux qualités distinctes caractérisent l'être humain : la conscience de soi et l'apprentissage complexe. Ces deux traits caractéristiques de l'homo sapiens sont fondés sur une faculté indispensable appelée « mémoire ». Le rythme de vie et les tâches obligatoires du quotidien obligent l'homme à solliciter toujours plus cette capacité. Encodage des informations, stockage, rappel de souvenirs et autres... c'est la mémoire qui confère une identité propre à chaque être humain.

La mémoire : qu'est-ce que c'est ?

mémoire

L'ensemble des informations encodées et retenues tout au long de la vie d'une personne constitue la mémoire. Indispensable, elle permet à tous et à chacun de se créer une identité propre et de s'adapter plus facilement au mode de vie sociétal. Très fragile, la mémoire des hommes constitue un véritable capital, qu'il est d'ailleurs bon d'entretenir et de faire fructifier tout au long de sa vie. Contrairement à ce que bon nombre de gens semblent penser, il n'existe pas qu'une seule mémoire. Très complexe, le cerveau humain est en effet le siège de plusieurs mémoires, toutes différentes les unes des autres. Cette différence, elle réside généralement dans la durée des souvenirs. Lorsqu'une nouvelle information est acquise, le cerveau procède à un encodage avant de passer au stockage. Tout processus d'encodage n'est néanmoins pas automatiquement suivi d'un stockage. Certaines informations sont gardées en mémoire tandis que d'autres passent aux oubliettes. Généralement, lorsque l'être humain juge indispensable de se rappeler d'une information quelconque, il y oriente toute son attention, afin de garder les données en mémoire. C'est la concentration. Considérée comme étant la base même d'un travail intellectuel efficace, elle est définie comme étant la capacité de chaque personne à orienter l'ensemble de ses activités mentales à destination d'un seul objet.

Quels sont les différents types de mémoire ?

 

La nature étant bien faite, elle a doté l'être humain de deux types de système de mémoires : le système de mémoire à court terme et le système à long terme. Ces deux systèmes permettent une meilleure gestion des souvenirs et évitent un usage en persistance de la mémoire, protégeant ainsi le cerveau des risques de saturation. Le « système de mémoire à court terme » permet de retenir une information pendant quelques dixièmes de seconde seulement. Ce type de système, notre cerveau en possède deux : la mémoire à court terme « sensorielle » et la « mémoire de travail ». La mémoire sensorielle, comme son nom l'indique, provient des organes des sens, dont l'ouïe, et la vision. Généralement, les informations enregistrées via la mémoire iconique ou visuelle s'effacent au bout d'une demi-seconde tandis que celles enregistrées via la mémoire échoïque sont stockées pendant une dizaine de secondes à peu près. Tout simplement indispensable, la mémoire de travail joue un rôle clé dans la réalisation des tâches quotidiennes. C'est à travers ce système que se développe le principe d'attention et de concentration. Pratique de calcul mental, composition d'un numéro de téléphone ou d'une formule de politesse dans un courrier, l'homme fait tous les jours appel à ce système spécifique de mémoire à court terme. Ce dernier mobilise les informations utiles aux activités cognitives et les retient, durant quelques dizaines de secondes.

 

Ce court laps de temps explique parfaitement le fait que si aucun effort d'attention n'est déployé par l'individu, 90 % de l'information donnée disparaît totalement. La mémoire de travail peut néanmoins permettre de retenir des informations, sur une plus longue durée, à condition que l'homme les répète assez régulièrement. Le cerveau possède également la capacité d'enregistrer des informations sur de très longues périodes, voire dans certains cas, jusqu'à la fin de la vie. C'est le « système de mémoire à long terme », qui d'ailleurs est composé de la « mémoire déclarative » ou explicite et de la « mémoire non déclarative » ou implicite. À son tour, la mémoire déclarative est également divisée en deux : la « mémoire épisodique » et la « mémoire sémantique ». C'est dans la mémoire épisodique qu'est généralement stocké l'ensemble des souvenirs liés aux événements vécus. Ces souvenirs sont rares avant l'âge de 5 ans et quasi inexistants avant 2 ou 3 ans. Si dans deux tiers des cas, l'homme s'en rappelle à la première personne, c'est-à-dire qu'il peut voir le film de sa vie en étant la caméra, dans un tiers des cas, il se voit à la troisième personne, comme étant l'acteur de l'histoire de sa vie. Selon les cas, le rappel des souvenirs enregistrés au sein de la mémoire épisodique peut être soit volontaire, soit involontaire.

 

Le second type de mémoire déclarative : la mémoire sémantique regroupe l'ensemble des connaissances théoriques et pratiques que l'homme a acquises et conservées au cours de sa vie. Elle touche aux domaines génériques d'apprentissage, tout simplement essentiels au déroulement « normal » de l'existence. Ces domaines en question sont très variés : recettes, sens des mots, règles d'orthographe, code de la route, règle et principes des calculs et autres. D'ailleurs, c'est la mémoire sémantique collective qui régit un groupe d'êtres humains. Dans ce cas précis, les domaines peuvent entre autres concerner les règles comportementales en société, qu'il est indispensable d'apprendre et d'appliquer au quotidien. Proche du concept de « l'inconscient », la mémoire non déclarative, qualifiée également de « procédurale » regroupe les informations acquises et retenues, sans qu'elles fassent l'objet d'un rappel continu. C'est le cas par exemple de l'apprentissage du vélo, à la conduite ou à la natation. L'homme apprend les règles de base au départ, les pratique et n'en oublie plus rien, ceci sans qu'il déploie des efforts permanents de mémorisation. Les informations nous reviennent en fait automatiquement lorsque nous sommes en situation de les appliquer. Plus fréquente est l'application des règles en question, plus facile est la mémorisation. Des études faites sur des personnes amnésiques ont d'ailleurs permis, tout récemment, de prouver que la mémoire procédurale reste toujours intacte.

Qu'en est-il des troubles de la mémoire ?

 femme mémoire

Le cerveau, tout comme le reste des organes qui constituent l'organisme humain, peut être sujet à des troubles soudains ou progressifs, passagers ou définitifs. Selon les cas, il est possible de distinguer les simples trous de mémoire, liés entre autres à une fatigue passagère, et les troubles plus graves relevant d'une pathologie. Très courant, les trous le mémoire révèlent tout simplement pour le cerveau, une difficulté passagère à retrouver des informations spécifiques, parmi celles qu'il stocke. Une difficulté tout simplement, car même si la personne semble incapable de s'en rappeler, elle continue de percevoir quelques indices intéressants. C'est le cas par exemple lorsqu'un individu essaye de se rappeler le nom d'une autre personne qu'il connaît, en étant sûr que le fameux nom est assez long. Il peut parfois même en connaître la première lettre et en avoir la résonance dans les oreilles. Dans ce cas, insister est inutile. La mémoire revient normalement d'elle-même. Sinon, il est possible d'essayer de s'en souvenir, mais plus tard. Généralement, lorsqu'une personne prend conscience qu'elle est sujette à des trous de mémoire, c'est que ce n'est pas une maladie. À contrario, les personnes victimes de pertes importantes de mémoire n'ont en, dans 99 % des cas, pas conscience. Les pertes importantes de mémoire peuvent révéler de graves maladies de type neurodégénératives comme les maladies de Parkinson ou d'Alzheimer par exemple.

 

La consultation d'un professionnel de santé est alors obligatoire. Il est cependant important de noter qu'il est tout à fait normal que les capacités d'attention diminuent considérablement au fur et à mesure qu'une personne gagne de l'âge. Et tout le monde doit d'ailleurs un jour y passer. C'est à partir de l'âge de 30 à 40 ans que ce trouble apparaît généralement. Pour les personnes concernées, se concentrer tout comme analyser des informations semble être plus compliqué. De même, enregistrer des données est certes encore faisable, mais devient nettement plus difficile. Le processus prend du temps. Si la mémorisation d'une poésie de quelques lignes s'effectue après 2 ou 3 lectures seulement chez un adolescent de 15 ans, le décodage et le stockage se feront chez un adulte de 70 ans, mais seulement au bout d'une bonne dizaine de lectures. Chez les personnes plus âgées, ce n'est plus tellement la mémoire qui est valorisée. C'est plutôt l'expérience.

Quels produits permettent de stimuler la mémoire et la capacité de concentration ?

 alvityl concentration

Aujourd'hui, fabricants et laboratoires proposent de larges choix de produits, destinés à renforcer la capacité de concentration et à stimuler davantage la mémoire, notamment chez les jeunes en période d'examen. Proposé en boite de 30 capsules sur notre pharmacie en ligne, le complément alimentaire Avityl Mémoire et Concentration des laboratoires Alvityl a été conçu dans le but de répondre aux besoins spécifiques des enfants et adolescents en période d'évaluation. Riche en vitamines B3, B6 et en zinc, il aide au maintien des fonctions psychologiques des ados, comme la concentration et le processus de mémorisation. La vitamine B6 et le magnésium qu'il contient lui permettent en outre de favoriser le fonctionnement normal du système nerveux. Le complément alimentaire Alvityl Mémoire et Concentration bénéficie d'une teneur élevée en oméga 3 DHA, un actif essentiel au bon fonctionnement du cerveau. Les capsules sont à prendre le soir, pendant le dîner, à raison de 2 prises quotidiennes de 2 semaines. Attention, ce complément alimentaire est uniquement destiné aux enfants âgés de 12 ans et plus. Il doit par ailleurs être consommé dans le cadre d'une bonne alimentation et d'un mode de vie sain. Pour stimuler la mémoire et la concentration pendant une période de fatigue intellectuelle, nos pharmaciens vous recommandent le complément alimentaire Megatone intellect des laboratoires Gifrer.

 

Profitant d'une formule riche en actifs, il aide à la mémorisation des informations et favorise la capacité d'adaptation face aux situations particulièrement stressantes. Ce produit doit être pris tous les jours, à raison d'une gélule tous les matins, pendant le petit déjeuner. Ce complément alimentaire des laboratoires Grifrer est accessible sur notre pharmacie autorisée sur Illicopharma. En cas de doute néanmoins, n'hésitez pas à consulter nos pharmaciens. Accessible également en boite de 30 gélules sur notre pharmacie on-line, le complément alimentaire Memoboost Ginkgo + Bacopa des laboratoires Arkopharma est recommandé pour améliorer la mémoire et la concentration dans les périodes d'intenses activités intellectuelles. Il puise pour se faire dans les bienfaits de son association d'actifs, composés d'extraits de Bacopa, d'extraits de Ginkgo de vitamines B6, B9 et E. La combinaison de ces différents composés permet également à ce complément alimentaire des laboratoires Arkopharma de réduire les sensations de fatigue et de protéger les cellules contre les effets nocifs du stress oxydatif.om3

 

Le traitement avec ce complément alimentaire se fait sur 1 mois, à raison de 2 gélules quotidiennes, prises matin et soir. Parmi tous les produits efficaces dans la stimulation de la mémoire et de la concentration, nos pharmaciens vous recommandent également le complément alimentaire OM3 Mémoire de la marque Super Diet. Très riche en actifs, ce complément alimentaire profite d'une formule unique associant le curcuma, la vitamine B5, le magnésium hydrocotyle d'Asie et l'extrait de Ginkgo Biloba à de l'huile de poisson choisie spécialement pour sa forte teneur en Oméga 3. C'est cette composition particulièrement bien pensée qui permet au complément alimentaire de stimuler et de maintenir la capacité de mémorisation de ses consommateurs. Pour profiter de ses bienfaits, il est conseillé d'avaler 1 capsule et 1 gélule OM3 Mémoire avec un verre d'eau, au moment du repas. La prise doit être quotidienne. Le traitement dure par ailleurs 15 jours. Attention, ce complément alimentaire ne peut être pris qu'en accompagnement d'une bonne hygiène de vie et d'une alimentation variée. Il ne convient par ailleurs pas à la consommation des femmes enceintes.

 

Le complément alimentaire OM3 de la marque Super Diet est disponible en boite de 15 gélules et 15 capsules sur notre pharmacie en ligne Illicopharma. Quel que soit le complément alimentaire utilisé, quels que soient l'enjeu et le besoin de stimulation du processus de mémorisation, il est primordial de toujours respecter scrupuleusement les doses indiquées. Si un doute sur le choix ou la dose à consommer subsiste, aussi minime soit-il, contactez nos pharmaciens. Enfin, il est bon de noter qu'un sommeil de qualité peut parfois être le seul élément manquant, pour booster la mémoire, avant un examen ou une évaluation importante.