Nausées et vomissements : comment y faire face ?

Pour de diverses raisons qui ne sont pas forcément connues sur le moment, il est possible d'avoir des sensations de nausées, allant parfois jusqu'au vomissement. Si la nausée se manifeste par une intense envie de vomir, les deux ne sont pas systématiquement liés. Pourtant anodins, la nausée et le vomissement sont les symptômes d'un trouble et finissent par disparaître lorsque la principale cause a été traitée. Explications.

 

Mieux comprendre les nausées et les vomissements

 nausées

Par définition, la nausée est une sensation de malaise qui entraîne très souvent une envie de vomir. Dans la plupart des cas, elle est consécutive à une contraction de l'estomac qui à défaut de digérer la nourriture l'expulse dans l’œsophage avant le vomissement. Le vomissement quant à lui se définit comme l'expulsion violente du contenu de l'estomac par la bouche. Lorsqu'il fait suite à une nausée, le vomissement est une action involontaire, mais il peut tout aussi bien être provoqué volontairement.

 

C'est grâce au vomissement que l'organisme peut expulser les substances désagréables, voire toxiques. Les vomissements apportent des sensations de soulagement, notamment par la disparition de la nausée. Bien qu'ils soient quelque peu impressionnants, les vomissements sont naturels. En revanche, ils peuvent être les signes d'un trouble physique ou d'une maladie.

 

Les causes des nausées et des vomissements sont nombreuses. Si certaines sont la conséquence de l'aversion à certains aliments, d'autres en revanche peuvent provenir de sensation d'angoisse ou de stress comme le mal des transports. L'abus d'alcool autant que la gastro-entérite sont également des causes qui peuvent expliquer les nausées et les vomissements. Ils peuvent également être consécutifs à une forte migraine ou éventuellement une anesthésie générale.

 

Les vomissements naturels

Le vomissement est un phénomène biologique dont les causes sont diverses et variées. Le fait de se vider l'estomac par expulsion ou de régurgiter volontairement des aliments peut par exemple être dû à l'ingestion de toxine ou de poison. Bien entendu, l'estomac ne fait pas de distinction entre une boisson alcoolisée, un médicament, une drogue à usage récréatif ou un aliment contaminé. Le vomissement peut également être déclenché par une inflammation des parois de l'estomac ou encore par une obstruction intestinale. Lorsque la vidange de l'estomac est retardée suite à des affections particulières, cela peut également entraîner un vomissement.

 

Bien que cela semble souvent être le cas, les causes des vomissements ne sont pas uniquement dues à des aliments ingurgités ni des troubles digestifs ou gastriques, mais ils peuvent aussi être du fait d'événements extérieurs. C'est le cas, par exemple de blessures à la tête, notamment des commotions cérébrales. Les vomissements peuvent également être déclenchés par des facteurs psychologiques tels qu'un environnement effrayant, horrifiant ou même répugnant. Pour les personnes qui en souffrent, les vomissements peuvent être dus au mal des transports ou aux affections qui impactent sur le système vestibulaire.

 

Au cours d'une grossesse et plus précisément durant les 3 premiers mois, les nausées peuvent être nombreuses. Ceci s'explique par le fait que les femmes enceintes ont leurs sens décuplés. En d'autres termes elles sont particulièrement sensibles aux odeurs et aux saveurs pouvant provoquer des nausées.

 

Dans certains cas, comme en présence de chimiothérapie anticancéreuse, les effets secondaires des traitements se manifestent par des nausées et des vomissements.

 

Les vomissements intentionnels

vomissement femme 

Lorsque les vomissements ne sont pas naturels, ils sont provoqués par l'individu lui-même. Dans ce cas, il s'agit de vomissements intentionnels. Dans ces cas, ils ont un impact considérable dans les troubles de l'appétit, et particulièrement sur l'anorexie et la boulimie. Les vomissements intentionnels sont difficilement décelés même au bout de plusieurs mois de vomissements constants. Même si les personnes qui procèdent aux vomissements intentionnels ne se déshydratent pas et ne perdent pas de poids, elles courent tout de même le risque de malnutrition, voire parfois de troubles métaboliques.

 
Ne sont pas rares également, les cas où une personne préfère se faire vomir pour faire passer une sensation de malaise ou une aversion à un aliment précis. Dans ce cas, le vomissement même s'il n'est pas accompagné de nausée procure un soulagement à l'individu.

 

Les symptômes et les diagnostics

 

Dans la majorité des cas, les sensations nauséeuses s'accompagnent soit de vertiges soit de vomissements. Elles sont ainsi faciles à déceler, car les symptômes sont évidents. En revanche, il existe d'autres cas où la nausée s'accompagne d'autres symptômes, à savoir :

  • La transpiration, des sueurs, des frissons ou une salivation accrue.
  • Un état de faiblesse et de fatigue générale.
  • Une perte d'appétit.

 

Comme il a été indiqué précédemment, les régurgitations du contenu de l'estomac peuvent être la conséquence d'une nausée. Bien entendu, ce n'est pas toujours le cas. Après un vomissement, prenez soin de bien vous réhydrater, car la régurgitation s'accompagne toujours d'un risque de déshydratation, à plus forte raison chez les personnes fragiles telles que les enfants en bas âge ou encore les personnes âgées.

 

Les nausées et vomissements ne sont souvent que des réactions psychologiques ou dues à un simple problème digestif. Pourtant, comme nous l'avons vu, ils peuvent révéler d'autres problèmes plus graves. Dans ce cas, quelle que soit la cause de vos nausées ou des vomissements, il est recommandé de procéder à un examen physique. Consulter un médecin peut également s'avérer indispensable. Afin de mieux connaître les causes qui pourraient être à l'origine de vos nausées, il cherchera à connaître vos antécédents médicaux. Pour cela, il aura sans doute besoin de faire des examens complémentaires. À l'issue de ces analyses médicales, il sera plus facile de déterminer si ces malaises cachent des problèmes de santé plus grave, comme une inflammation de la vésicule biliaire, une occlusion intestinale, un ulcère gastroduodénal ou une hépatite aiguë. Il faut savoir que les nausées peuvent également être symptomatiques de complication du diabète, d'une gastro-entérite aiguë, d'une méningite et parfois d'un cancer. Les infections bactériennes et virales comme la grippe intestinale peuvent également être à l'origine des nausées habituelles et des vomissements.

 

Les modes de traitement et de prévention des nausées et vomissements

 

Dans la mesure où les nausées et vomissements sont très souvent dus à des réactions naturelles, le soin médicamenteux n'est pas toujours systématique. Lorsque la sensation nauséeuse fait son apparition, il est important de garder son calme pour remettre en ordre son état physique, plus particulièrement en cas de stress ou de mal des transports. Dans certaines situations comme en cas d'abus d'alcool ou d'intoxication alimentaire, il est préférable de vomir. En effet, l'organisme a besoin d'éliminer toutes les substances nuisibles qui sont entrées dans le corps.

 

Les produits disponibles en pharmacie.nauselib-36cp

 

Lorsque la prise de médicaments est nécessaire en cas de nausée et de vomissements, plusieurs types de médicaments sont disponibles en vente libre et sans ordonnance sur notre parapharmacie en ligne Illicopharma. Ainsi, l'antiémétique Nausicalm  est efficace pour lutter contre les sensations nauséeuses dues au mal des transports. Ayant des effets sédatifs et atropiniques, il permet de traiter sur une courte durée des nausées et vomissements qui ne s'accompagnent pas de fièvre. Ce produit est disponible en boîte de 14 gélules.

 

Dans la même gamme qui permet de lutter contre le mal de transport, il y a également le complément alimentaire Nausélib produit par la COOPER. Il s'agit d'un complément alimentaire à base d'extrait de gingembre. Il permet de lutter contre les états nauséeux, notamment ceux rencontrés en début de grossesse. Ce produit est proposé en boîte de 36 comprimés.vogalib-8-comprimes

 

Pour les nausées et vomissements pendant la grossesse, les laboratoires Lehning proposent le médicament homéopathique Famenpax. Ce produit peut être acheté en ligne et ne requiert aucune ordonnance. Également efficace contre le mal des transports, ce produit est disponible en boîte de 40 comprimés orodispersibles.

 

Contre les sensations nauséeuses et les vomissements, la marque Téva Santé propose le médicament  Vogalib. Également disponible en ligne, son administration requiert l'avis de votre médecin si vous avez une insuffisance rénale ou hépatique. Ce médicament est disponible en boîte de 8 comprimés.

 

Si les nausées et les vomissements ont été dus à une indigestion, les laboratoires Lehning vous proposent le complexe homéopathique Nux Vomica n°49. À noter que ce médicament est adapté aussi bien pour les nausées et les vomissements, que pour les diarrhées.

 

Les plantes médicinales contre les nausées


jeune filleComme de nombreux malaises, les nausées peuvent être traitées ou du moins évitées par l'utilisation de plantes médicinales. Ainsi, en cas de nausées, il existe des remèdes naturels constitués à base de plantes comme le gingembre. Les vertus de cette plante sont de favoriser la digestion grâce à ses effets tonifiants et relaxants sur les muscles de l'appareil digestif. Des études ont en effet révélé que le gingembre agit directement sur le tractus gastro-intestinal, grâce à ses propriétés aromatiques, carminatives et absorbantes. D'ailleurs, avant un voyage, il est très recommandé de boire une tisane à base de gingembre 3 à 4 heures avant le départ.

 

Outre le gingembre, la menthe poivrée permet également de diminuer les contractions au niveau de l'estomac. Cette plante est d'ailleurs très recommandée en cas de grossesse. La camomille joue également un rôle important dans l'éjection de nourriture et la purification de l'estomac et du foie. Le THC qui est une forme de cannabis est utilisé sous forme de médicament, aussi bien au Canada qu'aux États-Unis pour limiter les vomissements occasionnés par une chimiothérapie. De nombreuses tisanes peuvent aussi aider à lutter contre la nausée.

 

Quelles réactions face aux nausées et vomissements ?

 

Comme il a été fait mention dans les paragraphes précédents, la sensation de nausée peut être liée à une situation de stress ou d'angoisse. Dans ce cas, il est important de remettre de l'ordre dans votre état physique, si les conditions vous le permettent, nous vous recommandons de vous allonger un peu, voire même de vous promener. Une autre astuce qui contribue à diminuer, voire éliminer la sensation de nausée consiste à respirer à fond, rapidement une dizaine de fois à la suite.

 

Si vous n'arrivez pas atténuer la sensation de nausée et si le vomissement devient inévitable, soulagez votre estomac en expulsant tout ce qui s'y trouve. Par la suite, faites en sorte de ménager votre estomac en évitant d'absorber quoi que ce soit durant quelques heures. Vous pouvez par contre boire soit de l'eau, soit de l'eau citronnée bien fraîche à petites gorgées. Sachez cependant que la prise d'une quantité importante de liquide après un vomissement peut en provoquer un autre.

 

Le vomissement entraîne une déshydratation, aussi prenez soin de bien vous réhydrater avec un apport suffisant, sans trop d'abondance, en liquide et en sels minéraux. De préférence, optez pour une boisson sucrée avec des biscuits salés. Prenez des repas légers et rapprochés, en favorisant plutôt les plats froids que chaud. Évitez de vous coucher tout de suite après le repas.

 

Le vomissement en lui-même est une réaction tout à fait naturelle, et dans certains cas recommandée, pour éviter l'étouffement par exemple. Dans ce cas, il n'y a nul besoin de recourir à l'intervention d'un médecin. Par contre, si les vomissures révèlent la présence de matières intrigantes comme du sang ou des petits grains noirs, ou encore si les malaises nauséeux s'accompagnent de fièvre, il est impératif de voir un médecin. De plus, si les nausées et vomissements se produisent au-delà des 3 premiers mois de grossesse, il faut consulter un spécialiste, car il est difficile d'en déterminer les conséquences sur le fœtus.

 

Par moment les vomissures pénètrent dans les poumons et peuvent donc provoquer un étouffement. C'est notamment le cas des nourrissons, des personnes âgées ou encore des personnes dans un état confusionnel. C'est la raison pour laquelle il est impératif de vomir penché plutôt que couché.

 

Le vomissement déshydrate, or boire de l'eau en abondance peut occasionner un nouveau vomissement. Dans ce cas, durant les 2 heures qui suivent le vomissement, n'avalez rien pour que votre estomac puisse prendre le temps de se régénérer. Ce n'est qu'au bout de ce délai que vous pouvez boire beaucoup pour vous réhydrater. Cela dit, il est recommandé de boire par petites prises régulières.

 

Sources : santecheznous.com/ sciencesetavenir.fr


L'auteur de cet article
Patrick Nesme est Docteur en Pharmacie, diplômé de la Faculté de Pharmacie de Lyon et également titulaire d'un Master en Strategy and Management of International Business de l'ESSEC. Après des expériences dans le laboratoire Sanofi aux Etats-Unis et au Cambodge, il fonde la pharmacie en ligne IllicoPharma en 2014. Le site propose plusieurs milliers de médicaments sans ordonnance ainsi que de nombreux produits de parapharmacie. En savoir plus