Pratiquer un sport, quel plaisir !

On n'a jamais mis en pratique autant qu'à notre époque la phrase du poète latin Juvénal « un esprit sain dans un corps sain ». La marque de sport ASICS l'a bien compris en choisissant ce proverbe pour nom (Anima Sans In Corpore Sano). Mais tout un chacun s'efforce également de le mettre en pratique à l'heure où nos sociétés mettent sans cesse en avant le culte du corps.

 

Les bienfaits du sport

Pratiquer un sport pour être en bonne santéDans cette recherche d'idéal, le sport tient une place prépondérante et engendre chez ceux qui en pratiquent un  un grand plaisir. Plaisir du dépassement de soi lors de l'accomplissement d'un effort, sentiment de se faire du bien, les bienfaits de la pratique d'un sport sont multiples, et ce, quel que soit le sport choisi ou la raison pour laquelle on s'y adonne.

 

Les bienfaits physiologiques sont nombreux : renforcement du système cardiovasculaire, augmentation du volume musculaire…, autant que les bienfaits psychologiques. La pratique d'un sport engendre en effet régulièrement la production d'endorphine, également connue sous le nom d'hormone du plaisir.

 

Précautions à prendre

Mais pour que le sport reste bénéfique au corps et à l'âme, il faut éviter qu'il ne vire au cauchemar. Pour cela, quelques précautions simples s'imposent : choisir un sport adapté, s'y préparer (l'échauffement, dans nombre de sports, est une étape primordiale), utiliser un matériel adapté, bien s'hydrater…

 

Quand le plaisir devient cauchemar, les solutions :

Quand sport rime avec plaisirSi, malgré ces précautions, le cauchemar apparaît, pas de panique. Des solutions efficaces et rapides existent.

Après un effort, les muscles doivent être assouplis, à l'aide d'étirements ou l'utilisation d'une crème spécifique (de type Kamol).

 

Pour calmer une crampe ou une douleur spécifique et locale, on peut avoir recours aux bienfaits du chaud ou du froid (patchs chauffants, bombes ou gels froids), cumulables avec la prise de paracétamol (type Doliprane) si la douleur se fait trop ressentir. Pour soigner de tels désagréments, l'homéopathie est une médecine douce efficace, notamment avec les granules d'Arnica.

 

Pendant la pratique, il est recommandé de toujours avoir à sa disposition de quoi s'hydrater correctement et de quoi remédier facilement au désagrément le plus couramment rencontré par le sportif quel qu'il soit : les ampoules. Ampoules aux pieds, ampoules aux mains, les gammes Urgo ou Compeed proposent un large éventail de produits faciles à glisser dans un sac de sport.

 

Ainsi, grâce à une pratique raisonnée et raisonnable, le sport restera toujours source de plaisir.

L'auteur de cet article
Patrick Nesme est Docteur en Pharmacie, diplômé de la Faculté de Pharmacie de Lyon et également titulaire d'un Master en Strategy and Management of International Business de l'ESSEC. Après des expériences dans le laboratoire Sanofi aux Etats-Unis et au Cambodge, il fonde la pharmacie en ligne IllicoPharma en 2014. Le site propose plusieurs milliers de médicaments sans ordonnance ainsi que de nombreux produits de parapharmacie. En savoir plus