Avion : de nouvelles mesures sur les produits pharmaceutiques

Face aux nouvelles mesures de précautions prises par les autorités aéroportuaires, il est important de faire le point sur les produits pharmaceutiques autorisés ou non en cabine.

Les produits liquides interdits en cabine

Avec les nouvelles mesures en avion, il faut être vigilant sur les effets personnels en cabine, encore plus avec les médicamentsConformément aux nouvelles mesures de sécurité mises en place par les transporteurs aériens, les liquides sont désormais proscrits en cabine. Les autorités entendent par liquides, les gels, lotions, parfums, substances pâteuses comme les dentifrices, mousse à raser, crèmes et tout autre produit de consistance similaire. Les aérosols sont également interdits en cabine, notamment les déodorants, insectifuges et fixatifs à cheveux.

 

Toutefois, les passagers peuvent emporter dans leurs bagages à main des tubes et flacons d'une contenance de 100ml maximum. Ces produits doivent être transportés dans un sac plastique transparent refermable d'une capacité maximale d'un litre, type sachet de congélation. Les médicaments liquides comme un sirop pourront donc être transvasés dans une bouteille de 100 ml maximum, sur laquelle une étiquette sera apposée par le pharmacien avec le nom du passager, le nom commercial du produit et le nom de la molécule. Retrouvez nos produits format voyage ainsi que les rangements adéquat ici.

Exception pour les diabétiques insulinodépendants

Lecteurs de glycémie et accessoire de diagnostic - IllicoPharmaPour les passagers diabétiques requérant des injections d'insuline, les médicaments liquides sont permis en cabine à condition que les contenants n'excédent pas 148ml. Les diabétiques insulinodépendants peuvent ainsi emporter dans leur bagage à main, de l'insuline ainsi que tous les éléments indispensables au traitement à savoir aiguilles et stylo-injecteur. Le nombre de flacons d'insuline autorisé devra correspondre à la durée du voyage, incluant le vol aller, le séjour sur place ainsi que le vol retour.

 

Le passager diabétique devra alors se présenter avec une ordonnance à son nom en cours de validité pour pouvoir bénéficier de cette dérogation. Il est également recommandé aux diabétiques insulinodépendants de prévoir plus de médicaments que nécessaire par prudence. Le surplus prendra place dans la valise enregistrée dans la soute, en veillant à envelopper les flacons d'insuline dans un sac isotherme pour éviter la dénaturation du produit.

Les médicaments en cabine

Certaines exceptions s'appliquent également à cette nouvelle mesure, si les médicaments doivent être administrés durant le vol. Bénéficiant de dérogation, les produits pharmaceutiques prescrits sont autorisés en cabines dans les bagages à main. Le passager devra cependant être en mesure de justifier la nécessité de la prise des médicaments par un certificat médical ou une ordonnance à son nom.

 

Chaque médicament devra être conservé dans son contenant d'origine et porter une étiquette de la pharmacie émise au nom du passager, soit le même nom figurant sur la carte d'embarquement ou le billet. Les produits pharmaceutiques en vente libre, comme les produits pour bébé de moins de deux ans par exemple sont autorisés en cabine dans de petits contenants.