Un saignement de nez, que faire ?

La vue du sang à la suite d'un saignement de nez peut impressionner, mais c’est un phénomène souvent bénin. Si néanmoins il survient trop souvent ou occasionne une perte de sang assez importante, il faut réagir. Comment savoir si un nez qui saigne est sans danger ? Quel traitement opérer ?

Saignement de nez : un trouble généralement sans gravité

Le saignement de nez peut être impressionant mais il est souvent béninÉgalement appelé scientifiquement « épistaxis » et souvent sans conséquence grave pour la santé, le saignement de nez est un trouble oto-rhino laryngologique (ORL) qui se manifeste par une hémorragie survenant à la suite d'une lésion de la muqueuse nasale.

Le réseau de vaisseaux sanguins ultras fins, ou tache vasculaire de Kiesselbach Escat, localisé à 10 mm de l'entrée du nez se trouve être le plus souvent blessé et occasionne une perte de sang plus ou moins importante selon les cas.

Un écoulement léger de sang en goutte à goutte et se produisant souvent sur une seule narine n'a aucun effet sur l'organisme. Si, par contre, le saignement est considérable et survient sur les deux narines, et que le sang s'écoule dans la gorge et s'accompagne d'asthénie et de pâleur, il faut penser à une cause plus grave. Il s'agit souvent alors d'une maladie sous-jacente.

Les causes des saignements de nez

Coalgan, ouate hémostatique sur IllicoPharmaDe manière globale, le saignement de nez survient sans cause grave chez les femmes enceintes et chez les enfants. Pour les autres cas, il faut distinguer les causes locales de celles plus générales.

Les origines locales sont : les chocs et autres traumatismes comme un accident blessant le nez, accompagné ou non d'une fracture, une opération chirurgicale nasale, une présence de corps étranger dans le nez, un éternuement ou un mouchage pendant la survenue d'un rhume, un petit traumatisme sur les muqueuses du nez comme un grattage ou une pression d'un doigt sur la tache vasculaire), une tumeur, une néoplasie.

Les causes générales incluent une exposition prolongée au soleil, une sècheresse ambiante, l'hypertension artérielle, des anomalies liées à la coagulation, une consommation de drogue par voie nasale, l'alcool, la prise régulière d'anticoagulants et d'aspirine.

Les traitements adéquats

Bloxang, éponge hémostatique, IllicoPharmaQuelles que soient les causes du saignement de nez, il est déconseillé de se pencher en arrière : du sang peut être avalé et déterminer la quantité précise de sang écoulé sera impossible. Des méthodes comme comprimer le nez, éliminer les caillots du nez, etc. sont courantes. Des médicaments peuvent néanmoins être pris pour soulager et stopper efficacement l'hémorragie nasale.

Parmi ces derniers, et en premier recours, la mèche hémostatique : elle aide à coaguler et à stopper le sang qui se déverse de la tache vasculaire. Les compresse hémostatique composées d'alginate de calcium comme Stop-Hémo ou Coalgan, ou en éponge de gélatine comme Bloxang, les médicaments disponibles contre les saignements de nez sont nombreux.

 

Visiter notre site et pour plus d'informations et de conseils demandez l’avis de notre pharmacien.

L'auteur de cet article
Patrick Nesme est Docteur en Pharmacie, diplômé de la Faculté de Pharmacie de Lyon et également titulaire d'un Master en Strategy and Management of International Business de l'ESSEC. Après des expériences dans le laboratoire Sanofi aux Etats-Unis et au Cambodge, il fonde la pharmacie en ligne IllicoPharma en 2014. Le site propose plusieurs milliers de médicaments sans ordonnance ainsi que de nombreux produits de parapharmacie. En savoir plus