L’arthrose : qu’est-ce que c’est ?

L’arthrose est une maladie chronique de l’articulation qui peut se manifester à partir de 45 ans. Liée à l’âge, l’arthrose touche 65% des plus de 65 ans et 80% des plus de 80 ans. En France, 8 millions de personnes sont concernées. L’arthrose s’accompagne de douleurs et d’une diminution de la fonction articulation.

Les signes cliniques de l’arthrose

Les principaux signes cliniques de l’arthrose sont la douleur, les raideurs et la déformation de l’articulation.

 

Au début, la douleur apparaît à l’effort seulement puis devient persistante même au repos. La raideur apparaît plus tard, le matin il faut « dérouiller » l’articulation. A un stade plus avancé, l’articulation est déformée.

Comment traiter l’arthrose ?

L'arthrose provoque des douleurs au niveau des articulationsLe traitement de l’arthrose consiste à réduire les signes cliniques notamment soulager les douleurs et améliorer la mobilité de l’articulation. On essaie aussi de ralentir la dégradation de l’articulation. Le médecin prescrit des antalgiques et des anti-inflammatoires.

 

En traitement de fond, les anti-arthrosiques d’action lente ont une efficacité sur les manifestations fonctionnelles de l’arthrose. Ils sont bien tolérés. Il s’agit du chondroitine sulfate (Structum), de l’insaponifiable d’avocat et de soja (Piascledine) ou de glucosamide (Dolenio).

 

La phytothérapie est une alliée précieuse dans le traitement de l’arthrose. L’harpagophytum en gélule ou en gel soulage la douleur et favorise la mobilité. Le cassis, la prêle, la reine des prés ont aussi des vertus reconnues. Les injections d’acide hyaluronique renforcent le cartilage articulaire.

 

En cas de poussées congestives arthrosiques, le médecin peut faire une injection intra-articulaire de dérivés cortisoniques. Lorsque l’articulation est trop abîmée, on aura recours à la chirurgie.

Structum, douleurs articulaires, IllicoPharmaFacteurs de risque de l’arthrose

Les causes de l’arthrose restent inconnues mais on connaît des facteurs de risque : le surpoids, l’âge, le sexe féminin et la ménopause augmente les risques d'arthrose.

Quelques conseils pratiques

Des mesures hygiéno-diététiques sont conseillées : perdre du poids pour diminuer les contraintes subies par l’articulation. Eviter les marches trop longues, le port de charges lourdes, la station debout prolongée. Privilégier la natation, le cyclisme.

 

L’utilisation d’une canne, le port d’orthèse, de semelles orthopédiques et de la rééducation kinésithérapique peuvent également être mis en place. L’utilisation de la chaleur sera bénéfique : des patchs chauffants (Thermacare, Synthokiné) ou des poches chaud/froid (Actipoche) soulageront les douleurs.