Problèmes de ballonnement : sachez réagir efficacement

Les ballonnements sont une affection liée à un problème digestif ainsi qu'à un stress intérieur. Bien que peu apparents, ils s'avèrent gênants et particulièrement douloureux dans certains cas. Quelques mesures permettent toutefois de traiter ce problème.

Ballonnements : ce qu'il faut savoir

Les ballonnements peuvent être gênants et douloureux dans certains cas.Les ballonnements, ou aérophagie, traduisent la production de gaz en quantité importante au niveau du système digestif. De manière générale, ces gaz sont localisés soit dans l'estomac, soit dans l'intestin grêle ou dans le côlon, mais contrairement aux maladies organiques, ils ne provoquent pas l'accroissement du périmètre abdominal. Le quart de la population française est concerné par ce problème qui touche 2 fois plus de femmes que d'hommes. Une personne sur 10 mentionne également que les cas de ballonnements s'accompagnent de douleurs. Afin de limiter les risques, quelques mesures préventives sont préconisées.

 

Celles-ci se résument à manger correctement – petites bouchées et mastication régulière –, et à bannir les chewing-gums. Le respect des horaires ainsi que l'adoption d'une bonne hygiène de vie sont également des mesures préventives efficaces. Les repas doivent être équilibrés. Ils ne doivent être ni trop gras ni trop copieux, les fruits ne doivent pas être trop mûrs et les boissons gazeuses ainsi que l'alcool sont à éviter.

Traitement et conseils

Carbolevure gélules Pierre Fabre sur IllicoPharmaL'adoption d'un régime pauvre en sorbitol et en fructose est l'un des traitements les plus efficaces contre l’aérophagie. Il consiste à privilégier certains fruits et légumes comme le raisin frais, les pommes, les haricots et les pois. Les sauces d'assaisonnement auraient aussi des vertus bienfaitrices préservant le système digestif. En revanche, les aliments qui fermentent sont à proscrire : haricots blancs, topinambours, choux, carottes, oignons, céleris, abricots, raisins secs, bananes ou encore pruneaux. Ceux-ci participent en effet à accroître la production de gaz intestinaux au cours de la digestion et favorisent donc les ballonnements. Autres substances à modérer, les fibres doivent être consommées de manière raisonnable.

 

Outre l'alimentation, les solutions médicamenteuses apparaissent comme une voie à privilégier. Les médicaments pour traiter l’aérophagie permettent de soulager les douleurs et de réduire la présence de gaz intestinaux durant la digestion. Le Carbolevure, l'Arko charbon, le Carbosylane ou le Siligaze fournissent par exemple des résultats satisfaisants. En plus de ces médicaments, le Spasfon ou le Météospasmyl peuvent être administrés en cas de douleurs importantes.