La contraception est un moyen utilisé dans le but d’éviter les grossesses non désirées. Il existe plusieurs moyens envisageables dont la plus connue est sans doute la pilule contraceptive. Aujourd’hui, il est possible de se tourner vers des solutions plus pratiques, mais tout aussi efficaces, comme le patch contraceptif. Dans quel cas préférer cette solution ?

patch contraceptif

Présentation du patch contraceptif

Le patch contraceptif est un produit utilisé afin de se prémunir de grossesse non désirée (détails complets sur le site MaPiluleContraceptive.com). Son principe est comparable avec celui de la pilule, avec quelques différences notamment dans la mise en œuvre du traitement. Également dénommé timbre contraceptif, il s’agit d’une contraception basée sur un traitement hormonal à base d’œstrogènes et de progestatifs. La principale différence avec la pilule réside dans le fait qu’il n’y a pas d’horaires fixes et contraignants à respecter au quotidien. L’utilisation est alors plus facile et il existe moins de risque d’oubli. Néanmoins, il faut la remplacer trois fois par mois. À noter qu’une prescription médicale est nécessaire pour faire appel à ce produit.

Comment ça fonctionne ?

Se présentant sous la forme d’un timbre, le patch diffuse hebdomadairement une certaine dose de progestérone et d’œstrogène. Pour que cela soit possible, il est nécessaire d’apposer le dispositif sur la peau, généralement au niveau du ventre ou des fesses. Le cycle de prise est d’un mois (comme pour la pilule), sachant qu’il faut donc en changer une fois par semaine en prenant soin de le faire le même jour semaine après semaine. Après trois semaines, il s’en passera une sans port de patch.

Du fait de son fonctionnement, le patch provoque moins d’effets secondaires. En effet, son utilisation permettrait d’éviter les importantes fluctuations hormonales. Dans tous les cas, les oublis sont moins fréquents. Par ailleurs, les actifs ne transitent pas par le foie, ce qui implique que les actifs n’ont aucun impact sur la présence de protéine ou de lipide dans le sang.

Il existe quand même quelques contre-indications à signaler. En effet, la peau peut être irritée en début de traitement. Il est également possible que des douleurs apparaissent au niveau des seins et du bas ventre en période de règles. Néanmoins, ces désagréments s’estompent complètement à partir du troisième cycle de traitement.

Les similitudes avec la pilule

D’abord l’efficacité. Les personnes utilisant le patch peuvent se rassurer quant à l’efficacité de ce produit : en suivant un traitement sur le long terme, elle est similaire à celle de la pilule et mieux encore, supérieure. L’efficacité peut en effet atteindre les 88 %.

En ce qui concerne les contre-indications, celles-ci sont comparables avec celles qui sont associées à la pilule. En effet, c’est un produit qui ne convient pas aux femmes ayant des problèmes cardiaques, souffrant d’hypertension grave ou ayant déjà été sujettes à une thrombose veineuse profonde. Dans tous les cas, c’est un traitement qui ne convient surtout pas au tabagisme et augmente les risques de troubles cardiovasculaires.

Pourquoi préférer le patch à la pilule traditionnelle ?

Il existe de nombreuses raisons qui peuvent motiver une femme désireuse de suivre un traitement contraceptif (pilules, préservatifs, stérilets, …) de se tourner vers le patch. D’abord, il y a le principe qui est le même, s’agissant d’une solution hormonale à base de progestérone et d’œstrogène. Si la pilule se prend par voie orale, le patch diffuse les hormones par la peau, un patch étant apposé une fois par semaine.

Il s’agit d’une solution qui convient bien aux femmes qui ont tendance à oublier les choses ou qui ont des plannings tellement serrés qu’elles occultent facilement certaines choses. Dans tous les cas, elles peuvent avoir l’assurance de bénéficier d’un traitement efficace. Quoi qu’il en soit, il reste toujours préférable et recommandé de consulter un médecin avant d’entreprendre un traitement pour être certain que celui correspond bien au profil et à la situation de chacune.

L’utilisation du patch constitue, en tout cas, une solution pratique dans la mesure où le timbre peut se placer pratiquement partout sur le corps, en fonction de chacun, que ce soit sur le ventre, le dos, les fesses ou encore le bras au niveau des épaules. Ensuite, il est tout à fait possible de s’adonner aux activités habituelles comme le sport ou la baignade.