Il convient de bien contrôler l’étiquette du déodorant choisi pour qu’il parfume bien, mais sans agresser la peau. Depuis 1998 en effet, toutes les marques de cosmétique ont l’obligation de bien mettre en évidence chaque ingrédient du produit vendu. Au-delà des composants du déodorant, le choix du format doit être fait en conséquence de son utilisation pour qu’il reste pratique en tout temps.

Déodorant ou anti-transpirant ?

Quel déodorant choisir cet été ?

La mauvaise odeur corporelle due à la transpiration provient de plusieurs bactéries qui se nourrissent de la sueur. Pour s’en débarrasser plus longtemps, il convient avant tout de limiter le flux de transpiration. Le déodorant en tant que tel n’a pas le même mode de fonctionnement qu’un anti-transpirant. Aussi parfumé soit-il, le déodorant ne perturbe pas le flux de sueur et n’empêche donc pas son écoulement. Dans sa variante contenant de la poudre minérale, le déodorant ne peut qu’absorber l’humidité. Dans sa forme antibactérienne, le déodorant peut s’attaquer aux bactéries et ainsi camoufler les odeurs gênantes, sans pour autant les traiter pour s’en débarrasser à long terme. Les déodorants antibactériens à base de produits naturels – comme la sauge ou l’agrume — sont les mieux conseillés aujourd’hui, surtout pour les peaux fragiles. D’autres déodorants antibactériens contiennent par ailleurs des conservateurs chimiques – comme le triclosan – pour créer un environnement hostile pour les bactéries. Mais encore faut-il bien mesurer l’impact de ce composant sur sa peau.

Alors que le déodorant antibactérien agit sur les bactéries, le déodorant anti-transpirant lui régule le processus naturel de transpiration en intervenant au niveau des glandes sudorales. Alors, quel type d’anti-transpirant choisir pour en finir avec les désagréments causés par la transpiration excessive ? Là encore deux écoles s’affrontent. Les seules formules efficaces connues à ce jour pour lutter contre l’hyperhidrose sont celles à base de sels d’aluminium. Ce perturbateur endocrinien est par contre pointé du doigt par certains dermatologues, étant suspecté d’être à l’origine des irritations de la peau et plus grave encore du cancer du sein (Source : revue International Journal of Cancer 2016). L’Agence Nationale de sécurité du médicament et des produits de santé appelle alors à la prudence. Un anti-transpirant ne doit jamais être pulvérisé sur des aisselles préalablement rasées pour éviter la pénétration des sels d’aluminium plus en profondeur de la peau. Par ailleurs, certains médecins conseillent le déodorant anti-transpirant uniquement pour les personnes sujettes à de fortes transpirations.

Spray, à bille ou stick : quel format choisir ?

Quel déodorant choisir cet été_03

Le déodorant spray offre un effet immédiat de fraîcheur étant vaporisé sur les aisselles. Ce format pratique permet aussi une utilisation autant de fois que nécessaire et n’importe où. Très apprécié chez la gent masculine comme chez les femmes, le spray adopte aussi un format réduit pour faciliter son transport. Parmi les déodorants en spray les plus utilisés figure le déodorant anti-transpirant Etiaxil qui est très efficace même en période de forte chaleur. Les déodorants sticks et roll-on seraient les plus efficaces quand la sudation est abondante.

Néanmoins, ces deux types de déodorant possèdent plusieurs autres atouts. Le déodorant bille ou roll-on est connu pour sa tenue longue durée. Découvrez par exemple le déodorant anti-transpirant 48 h pour peaux sensibles Vichy et le Déodorant régulateur Rogé Cavaillès bien appréciés pour leur efficacité de 48 heures. Le déodorant à bille comme le déodorant détranspirant peaux normales Etiaxil s’avère donc idéal pour les personnes sujettes à une forte transpiration et la transpiration excessive. La boule rotative des déodorants à bille dépose avec douceur le produit frais sur la peau. Celui-ci sèche très vite et ne laisse pas de traces sur les vêtements. Apprécié pour sa petite taille, le déodorant à bille se transporte également partout avec soi.

Le déodorant stick, à peu près de la même taille que le déodorant à bille, se glisse facilement dans son sac. À la différence du déodorant à bille, le déodorant stick possède une texture crémeuse qui n’apporte pas la sensation d’humidité sur la peau, mais convient par contre aux peaux les plus sensibles et aux peaux rasées. Le plus souvent accompagné d’un parfum très léger, ce type de déodorant épargne vos vêtements des éventuelles taches.

Astuces simples pour rester frais en été

Quel déodorant choisir cet été_05

Au-delà des déodorants et anti-transpirants, le maintien d’une bonne hygiène permet d’éviter les mauvaises odeurs corporelles et de limiter la prolifération des bactéries causées par la sueur. Il est également important de bien sécher sa peau après la douche ou le bain pour éviter la prolifération des bactéries qui apprécient particulièrement les zones humides du corps. En été, il est primordial d’aérer la peau en portant des vêtements amples et légers comme du coton ou du lin. Les vêtements aux couleurs sombres retiendraient la chaleur, il est donc préférable d’opter pour les couleurs claires si vous envisagez de vous exposer au soleil. Depuis quelques années, des habits anti-transpirants ont été créés. Ceux-ci permettraient une meilleure régulation de la température corporelle grâce à l’espacement spécifique des mailles.

Sources: VichyMadame le Figaro