Comme chaque année, l’association Familles rurales a publié ce jour le compte-rendu de son étude annuelle sur le prix des médicaments. Son but est de comparer les prix entre les pharmacies. Cette année, les pharmacies en ligne ont également été passées au crible. Leur constat semble sans appel : le prix des médicaments est faussement attractif, voire plus cher, dans les e-pharmacies. D’après Familles rurales, le prix est certes plus bas, mais la réduction et donc les économies sont annihilées par les frais de livraison.

Le point par Illicopharma

L’étude de Familles rurales ne saurait concerner les pharmacies en ligne.
En effet, le panel de médicaments retenus pour leur étude ne correspond pas du tout aux médicaments les plus vendus sur le Net et n’est donc pas représentatif.
La vente en ligne concerne les médicaments liés à des affections chroniques (traitement de la chute de cheveux, veinotoniques, sevrage tabagique…). Dans ce cas, de réelles différences existent.

Les écarts sont par exemple particulièrement importants dans le cas de médicaments déremboursés comme les veinotoniques, ou les médicaments contre l’arthrose. Ces médicaments ont des prix élevés, supérieurs à 10€. L’écart de prix compense alors complètement les frais de port. Le sevrage tabagique est également une composante non négligeable des ventes en ligne car de nombreuses personnes souhaitant arrêter de fumer n’arrive pas à se passer des substituts. Leurs prix est donc un critère fondamental. Familles rurales a d’ailleurs relevé le prix du Nicopass, qui varie de 14,99€ à plus de 30€, soit une économie de 15€ qui justifie de payer des frais de port.

Ce n’est pas pour acheter de l’Arnigel, des Strepsils ou du Nurofen que l’on a recours à une pharmacie en ligne ! Les internautes y recherchent au contraire les produits qui ne sont pas disponibles dans leur officine de quartier car le choix en ligne est bien plus vaste ou car les prix sont plus importants.

L’étude de Familles rurales est donc biaisée parce qu’elle ne prend pas en compte les spécificités de la vente en ligne, qui ne saurait être mise sur le même plan que les officines physiques.