À la fois pur plaisir et loisir sain, le jardinage est une activité qui apporte de nombreux bienfaits. Cependant, lorsqu’il est pratiqué en excès ou incorrectement, il provoque souvent des maux de dos. Voici donc quelques conseils et astuces pour jardiner sereinement sans craindre de malmener son dos.

Prendre soin de son corps avant, pendant et après le jardinage

Les conseils d'Illicopharma pour soulager un mal de dos.

De manière générale, la pratique du jardinage nécessite certains efforts physiques. Par conséquent, il est important de faire quelques échauffements musculaires avant de jardiner. Dans cette optique, il est surtout recommandé de s’étirer. Lors de la séance de jardinage, le mieux est d’alterner les tâches afin d’éviter de trop solliciter les mêmes muscles. Ainsi, il faudra aussi garder le dos droit, faire des pauses régulièrement et bien s’hydrater. Après les séances, les étirements sont à refaire suivis d’un repos sur un siège confortable ou même sur une surface ferme en position allongée.

Adopter les bonnes techniques et les bons outils

Opter pour les bons outils permet aussi de profiter des joies du jardinage sans se ruiner le dos. Dans la pratique, de bons outils correspondent souvent à des outils ergonomiques adaptés à sa morphologie, qui sont de préférence légers, au fer étroit et à manche long. On peut citer notamment les tire racines, les tailles haies et les sécateurs longue portée ou à manche télescopique. De même, adopter les bonnes techniques de jardinage peut aussi préserver considérablement le dos. Il est par exemple fortement conseillé de pratiquer la culture surélevée ou de jardiner assis ou à genoux.

Prendre soin de son corps avant, pendant et après le jardinage.

Porter une ceinture lombaire en cas de dos fragile

Les personnes qui ont le dos fragile et qui souhaitent tout de même s’adonner au jardinage peuvent réduire la pression exercée sur la colonne vertébrale au niveau de la charnière lombo-sacrée en portant une ceinture lombaire. Toutefois, il sera primordial de choisir un modèle pour port intermittent parfaitement adapté à sa morphologie et à son état physique. La marque Thuasne propose d’ailleurs plusieurs types de ceintures lombaires, dont le modèle Lombaccess qui a été conçu pour les personnes souffrant de lombalgies aiguës, ou le modèle Cemen qui est indiqué lors du traitement de fractures ou de contusions des côtes, La ceinture Lombacross qui est idéale pour les personnes atteintes d’insuffisance musculaire et d’irritation de l’articulation sacro-iliaque ainsi que Lombaskin, une ceinture spécifique en cas de lombalgie, de maladie du tissu conjonctif ou de fibromyalgie.