Arrêter de fumer pendant tout le mois de novembre, c’est l’objectif principal de l’opération d’envergure nationale lancée par la ministre de la Santé Marisol Touraine et baptisée « mois sans tabac ». Gros plan sur ce projet ambitieux.

Qu’est-ce que le mois sans tabac ?

Un programme national pour la réduction du tabagisme.

Le mois sans tabac, que l’on pourrait également lire « moi sans tabac » est un défi collectif d’envergure nationale lancé dans le cadre du « Programme national de réduction du tabagisme ». Cette opération, qui est la première du genre en France, aura pour principal objectif de proposer aux quelque 13 millions de fumeurs français recensés de stopper la cigarette ensemble, et ce, pendant 30 jours à partir du 1er novembre.

La durée d’un mois n’a pas été choisie au hasard, car selon près de 300 études, il a été constaté que l’arrêt du tabac pendant une durée minimale de 28 jours multipliait par 5 les chances de rester définitivement non-fumeur.

Menée par Marisol Touraine, l’initiative a été lancée par l’agence Santé publique France avec le ministère de la Santé et pas moins de 50 partenaires. Parmi les partenaires, on retrouve notamment l’Assurance Maladie, les ordres des professionnels de la santé, la ligue nationale contre le cancer, certains acteurs publics et privés, de grandes entreprises ainsi que des associations et des médias.

Une action en faveur du sevrage tabagique en 2 temps

Si le moi(s) sans tabac commence officiellement le 1er novembre 2016, l’opération intègre une phase de campagne de communication qui a déjà commencé depuis le lundi 10 octobre dernier. Le but de cette phase est essentiellement d’informer le grand public et surtout les fumeurs afin de les inciter à s’inscrire au programme. Pour cela, tous les canaux marketing (radio, télévision, internet, flyers, annonces…) seront exploités pour recruter un maximum de participants. On notera la mise en place du site internet tabac info service qui détaille l’opération, les actualités ainsi que les évènements s’y rapportant. Outre le site internet, une application mobile éponyme a aussi été développée et une ligne téléphonique dédiée (3989) ouverte afin que ceux qui ont décidé de passer un mois sans cigarette puissent profiter d’une consultation de tabacologie gratuite.

Par ailleurs, des kits d’aide ont été mis à disposition des futurs participants gratuitement auprès des pharmacies.

En ce qui concerne l’opération proprement dite, elle se traduira par des actions plurimédias et des interventions de proximité afin de soutenir les personnes inscrites au programme, dans leur sevrage. Il y aura entre autres des consultations hors les murs, du street marketing, des stands d’information, des évènements sportifs et culturels…

Le mois sans tabac 2016 : le « Stoptober » à la Française

Le moi(s) sans tabac 2016 est un concept largement inspiré du « Stoptober » des anglais qui a vu ses débuts en 2012. Consistant aussi à inciter les fumeurs à vivre 30 jours sans fumer pendant le mois d’octobre, le Stoptober a, depuis ses 4 ans d’existence, contribué à augmenter les tentatives d’abstinence tabagique de près de 50 %. Les récents sondages britanniques ont d’ailleurs révélé que seuls 18 % des Anglais sont aujourd’hui encore accroc à la cigarette contre plus de 30 % pour les Français. Pour rappel, en 2013 on dénombrait en France 13 millions d’adultes fumeurs et près de 73 000 décès liés au tabac sans compter les nombreuses pathologies lourdes induites. Ces chiffres assez importants font par conséquent du tabac, la première cause de mortalité évitable dans l’Hexagone.

Comment arrêter de fumer ?

Des conseils pour arrêter de fumer.

En France, plus de 60 % des fumeurs souhaitent arrêter de fumer soit plus d’un fumeur sur 2. Et pourtant rares sont ceux qui y parviennent sans accompagnement. Or, selon le Bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH) du ministère de la Santé, les chances d’en finir avec le tabac sont augmentées de 67 % lorsque la démarche est entreprise avec son conjoint et de 35 % avec un collègue ou un ami. Le mois sans tabac 2016, c’est-à-dire ce mois de novembre, semble donc tout indiqué pour stopper la cigarette, car un nombre assez conséquent de personnes entameront ensemble la démarche. De plus, plusieurs dispositifs seront mis en œuvre pour mettre en valeur l’émulation et l’entraide.

D’autre part, il est aussi possible de trouver sur Illicopharma différentes solutions pour réduire l’envie de nicotine à l’exemple des pastilles Nicopass, des gommes à mâcher Nicorette et Niquitin, des sprays anti-tabac… Aussi, l’application Kwit peut optimiser le traitement anti-tabac de votre choix.