Effectuer un trajet en voiture lorsqu’une personne souffre du mal des transports peut devenir rapidement un cauchemar. De fait, la cinétose constitue un ensemble de troubles touchant, de manière chronique, plus de 3 millions d’individus en France. Quelques astuces existent, cependant, pour rendre un voyage en voiture plus agréable.

Voyage en voiture : le mal des transports et astuces pour y remédier

Cocculine 40 comprimés, un traitement efficace contre le mal des transportsUn individu sur trois développe, une fois dans sa vie, les symptômes d’une cinétose. Lors d’un voyage en voiture, la cinétose touche entre 3 et 5 % des personnes, et semble plus élevée chez l’enfant. Une sensation de mal-être, avec fatigue, constitue l’un des principaux symptômes du mal des transports. Cette affection est le résultat d’un conflit entre la perception du déplacement au niveau des yeux et la perception au niveau de l’oreille interne. En effet, ce que l’œil perçoit ne correspond aucunement à ce que les récepteurs musculaires, ainsi que l’oreille interne enregistrent. Cela provoque ainsi un déséquilibre, entraînant vomissements, hypoglycémie ou nausées. Les femmes et les enfants sont plus touchés que les hommes. Pour y remédier, il est préférable de s’installer au milieu dans le véhicule. Les mouvements y sont moins brusques. Il faut aussi s’allonger tout en fermant les yeux, effectuer des pauses chaque heure, prendre l’air, se dégourdir les jambes, ne pas lire durant le trajet et fixer un point à l’horizon.

Des soins Illicopharma efficaces pour lutter contre le mal des transports

Village Amazonie

La cinétose est bénigne, mais désagréable à vivre durant un long trajet en voiture. Le chauffage ne doit pas être mis au maximum et les fenêtres légèrement ouvertes, pour renouveler l’air dans l’habitacle. Le chauffeur doit adopter une conduite calme. Il faut aussi boire, de temps en temps, une boisson sucrée, durant le voyage. L’e-pharmacie Illicopharma vous propose également des traitements efficaces pour faire face au mal des transports. Il ne faut pas oublier, dans sa trousse de voyage, les soins renfermant des antihistaminiques de type H1, les sédatifs ou le complexe de composants homéopathiques Cocculine du Laboratoire Boiron. Pour faire face aux vomissements, ainsi qu’aux nausées, à court terme, mieux vaut choisir un soin présenté sous forme de comprimés comme Vogalib, un antiémétique. Le brumisateur contre la chaleur optimisera également un voyage en voiture. Grâce à sa brume légère, un pH neutre, ainsi qu’un équilibre minéral, le brumisateur Evian rafraîchit, hydrate et tonifie la peau toute la journée.