L’incontinence définit la perte d’urine ou de selle de façon involontaire autant chez les hommes que les femmes. C’est un trouble physique qui peut se produire de jour comme de nuit. La situation devient de plus en plus embarrassante au fil du temps. Il est alors difficile d’en parler, car c’est un sujet tabou. Toutefois, consulter un spécialiste permet d’établir un diagnostic fiable sur les causes de l’incontinence. Cette démarche consiste entre autres à trouver une solution efficace pour que la vessie fonctionne de nouveau correctement. La plupart de ces solutions sont faciles à appliquer et ne demandent qu’un peu de volonté. Quant aux interventions chirurgicales, elles ne sont réalisées que dans des cas extrêmes.

Mieux connaître les raisons de l’incontinence

L’incontinence traduit généralement un problème de santé lié au mode de vie et aux habitudes alimentaires d’une personne. Celle-ci doit faire attention aux symptômes qui se présentent. Le trouble physique se présente sous différentes formes : fuite urinaire due à un mouvement brusque, incontinence résultant d’un important effort physique, besoin impérieux d’aller aux toilettes, vidange non complète de la vessie… Le spécialiste tient compte de tous ces petits détails au moment d’établir son diagnostic. Il peut alors recommander les solutions permettant de résoudre ce problème de manière efficace et définitive. Ces astuces nécessitent souvent une modification de son hygiène de vie.

Utiliser des protections adaptées

Lorsque l’incontinence surgit dans votre vie, il est conseillé d’acheter des protections urinaires adaptées afin de vivre le mieux possible son quotidien, on peut notamment citer : les couches adultes, les changes complets, les coquilles pour homme, les culottes plastifiées. Il convient également de protéger sa literie avec des alèses imperméables adaptées.

Se ménager la vessie

La vessie est un organe très fragile qui se dilate pour stocker l’urine et se rétracte automatiquement après un tour au petit coin. Par conséquent, il est important d’être à l’écoute de son corps pour déterminer le bon moment pour se rendre aux toilettes. Quelle que soit la raison, se retenir trop longtemps peut réduire l’élasticité de la vessie et fausser la sensation de l’individu. Le contraire est également déconseillé, car faire ses besoins par mesure de précaution peut entraîner un dysfonctionnement de l’organe à la longue. Au moment d’évacuer l’urine, il est important de ne pas pousser pour que le liquide sorte plus rapidement.

Pratiquer un sport de façon raisonnable

Le sport est une activité saine pour entretenir sa santé et sa forme physique. Toutefois, certains d’entre eux sont décommandés pour ceux qui souffrent d’incontinence. Ces derniers provoquent des à-coups qui malmènent une vessie déjà affaiblie. La natation, la marche, la gymnastique ou le vélo sont des alternatives envisageables dans ce genre de situation.

Surveiller le poids de bébé pendant la grossesse

La prise de poids est inévitable pendant la grossesse, puisque c’est un processus indispensable à la bonne croissance du bébé. Ce n’est pourtant pas une raison d’appliquer à la lettre le dicton « manger pour deux ». Il faut plutôt privilégier la qualité par rapport à la quantité. Par ailleurs, la période de gestation modifie le corps de la femme au fil des mois. L’enfant prend de la place dans l’utérus et risque de presser la vessie, amenant la future maman à se rendre aux toilettes trop fréquemment. À noter que certaines femmes ne retrouvent pas l’élasticité de leur vessie et de leur périnée après la grossesse.

Rééduquer le périnée

Le périnée est le muscle qui soutient la vessie. Quand il s’assouplit, il ne peut plus supporter le poids de la vessie. Des exercices simples et pratiques permettent à ce muscle de retrouver sa tonicité et sa fermeté. Ces derniers consistent à contracter le périnée plusieurs fois dans la journée afin de retenir l’envie de faire ses besoins. C’est une tâche fastidieuse qui demande beaucoup de volonté au début, mais le geste devient automatique au fur et à mesure. Cela permet alors de se contrôler pendant les réunions, en attendant le bus ou dans d’autres circonstances.

Réduire la consommation de thé et de café

Les boissons excitantes contenant de la caféine et de la théine agressent les parois de la vessie. Une forte consommation de thé ou de café peut provoquer des contractions intempestives de l’organe. D’autres aliments et boissons ont également les mêmes effets et peuvent entraîner une envie fréquente d’aller aux toilettes, voire des fuites urinaires incontrôlées.

Boire de l’eau normalement

Certes, le corps doit être hydraté pour son bon fonctionnement, mais ce n’est pas une raison pour boire de l’eau en excès. La vessie va se remplir souvent, entraînant une dilatation et une rétraction trop fréquente. Cela risque alors de le fatiguer et de causer des fuites urinaires incontrôlables. Le mieux est de répartir la consommation d’eau à plusieurs fois par jour pour s’assurer une bonne hydratation tout en respectant le fonctionnement de l’organisme.

Lutter contre le poids superflu

L’excès de poids provoque une pression supplémentaire au niveau de la région pelvienne, où se trouve la vessie. Une personne en surpoids peut souffrir d’une incontinence urinaire due à l’effort. La vessie est écrasée et va vider son contenu. Par ailleurs, une perte de poids est indispensable avant toute intervention chirurgicale. Cette étape favorise l’efficacité des traitements médicaux.

Faire attention à sa posture

Les femmes préfèrent les talons hauts pour différents motifs : avoir un port de reine, mettre ses jambes en valeur ou grandir de quelques centimètres de plus. Ce sont toutes de bonnes raisons, mais il ne faut pas non plus en abuser. Le port de certaines chaussures modifie le rapport de force entre les muscles dorsaux et  abdominaux. Ce changement finit par fragiliser le périnée. Il est alors conseillé de porter des talons plats aussi souvent que possible.

Ne pas soulever des charges lourdes

Les efforts trop importants ont un impact sur le fonctionnement de l’organisme. C’est souvent le cas quand l’individu se penche pour soulever des objets au sol ou en les portant d’un endroit à un autre. La vessie va alors se faire écraser par les abdominaux pour que le corps puisse fournir la force nécessaire. Les charges lourdes telles que des caisses à outils, des cageots de boisson ou encore des poids d’haltérophilie vont avoir plus d’impact sur l’incontinence.

Prendre des médicaments adéquats

Pour aider la vessie à retrouver son fonctionnement normal, certains médicaments sont recommandés par les médecins. Il s’agit généralement d’anticholinergiques qui calment les contractions intempestives. Ils sont uniquement délivrés sur ordonnances à cause des effets secondaires tels que la constipation ou la bouche sèche. Il est également possible de prendre des compléments alimentaires qui traitent les différents symptômes liés à l’incontinence.

Faire une cure de vitamine E

Puissant antioxydant, la vitamine E permet à l’individu de tonifier rapidement ses muscles. Ce nutriment joue aussi un rôle important dans les fuites urinaires dues à la ménopause ou à l’accouchement. Il est présent dans plusieurs aliments tels que le beurre, l’huile de germes des céréales, les œufs, le foie, les asperges, le lait entier et de nombreux légumes à feuilles vertes.
Pour tout complément d’informations, l’association AAPI est là pour vous aider, vous apporter des solutions et des conseils pertinents sur cette pathologie.